La sécurité en patins à roues alignées

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Découvrez les meilleures tactiques pour faire du patin à roues alignées en toute sécurité!

Le patin à roues alignées est un sport aussi sérieux qu’un autre. Contrairement au cyclisme, la surface de la route a une plus grande incidence sur les chances de perdre l’équilibre et de tomber. 

C’est donc non seulement important de se doter d’un équipement de qualité, mais il faut aussi connaître les trucs pour être capable d’assurer sa sécurité.

Quoi regarder lors de l’achat d’équipement de roues alignées

Il existe plusieurs compagnies et marques de patins, mais la plus populaire est sans aucun doute Rollerblade. C’est un peu comme le Frigidaire des réfrigérateurs.

Outre la bottine, les roues ont évidemment un grand rôle à jouer dans le confort d’un patin. 

La formule optimale est de posséder une roue plus grande à l’avant et derrière puis deux plus petites au centre. Ça permet moins de vibration au niveau du pied et une meilleure stabilité dans la chaussure. 

C’est aussi important d’avoir des lacets et une bande stabilisatrice de plastique à la cheville puisque ceux-ci permettent d’éviter les mouvements de va-et-vient. 

Une fois le velcro mis en place, on devrait se sentir assez confortable pour commencer notre promenade!

Techniques de patin 

Le patin demande beaucoup de concentration. Puisque dans la plupart des pistes cyclables il y a beaucoup d’irrégularité au sol, la première chose à savoir, c’est de constamment regarder devant nous plutôt qu’au loin. 

S’il vente beaucoup, on penche son corps un peu plus vers l’avant, les bras croisés dans le dos. Comme ça, on offre moins de résistance et notre allure est plus constante. 

L’importance d’avoir de grosses roues devant et derrière prend tout son sens devant un pont de bois. Avec seulement des petites roues, c’est plus dangereux qu’elles se coincent. Le meilleur truc, c’est de ralentir, peu importe. 

Dans une pente descendante, il faut ralentir sa cadence, surtout si elle se termine par une courbe et qu’on ne voit pas ce qui vient après. 

On peut y arriver en changeant son mouvement de pied en le glissant de l’extérieur vers l’intérieur. Ça fonctionne dans tous les cas, mais c’est encore plus pratique lorsqu’on porte une paire de patins qui n’a pas de frein à l’arrière. 

Si l’on croise un chemin de fer, deux choix s’offrent à nous. On peut totalement s’arrêter et le traverser de côté. Si on est stable sur ses patins, on peut aussi effectuer des petits sauts pour soulager les deux cavités où passent les rails. 

Si l’on croise une route de tuiles, c’est dangereux et la prudence est de mise parce qu’on ne veut pas attraper les fissures. Les patins doivent être positionnés au centre des tuiles. 

Pour quitter la piste, pour aller sur le gazon par exemple, il faut mettre son poids sur les roues arrière de nos patins. Ça permet de se stabiliser plus facilement. 

Le tout dernier conseil, mais non le moindre, c’est de sortir pour se pratiquer et découvrir toutes les belles pistes qui se trouvent à proximité! 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
C’est quoi ton SPOT!

On veut vous entendre

Partagez avec nous vos plus beaux SPOTS et idées vacances. Notre équipe pourrait bien en parler prochainement!